Escapade nocturne avec le club photo de la MJC Jean Macé

Hier soir, Flash a suivi le club photo de la MJC Jean Macé pour une première sortie nocturne. Veille du lancement de la Fête des Lumières, les photographes emmenés par Stéphane De leso, en charge du club photo, en ont profité avant que la foule n’envahisse les rues lyonnaises. Équipés de leurs appareils photo, la quinzaine de photographes était réunie dans une ambiance de classe verte pour faire le tour des quelques sites déjà illuminés. Bravant le froid glacial de ce 6 décembre, il ne fallait pas trembler pour faire la photo parfaite !

19h30 : Le rendez-vous est donné devant la grande poste, juste à côté de la sortie de métro Place Antonin Poncet. Tous les passionnés de photos sont réunis. Ça parle de « focale », d’ « iso » et d’autres jargons du photographe averti. On sent l’excitation ambiante à l’idée de découvrir les animations de cette édition 2017. Les blagues de photographe vont bon train « Ah ! tu as oublié de mettre de mettre ton mode « priorité ouverture »! » tandis que le trafic d’objectif ne se fait pas attendre. Stéphane a tout prévu, heureusement pour Marianne qui a oublié de prendre son objectif et son pied !

DSCN4754
Les photographes en randonion mitraillent les animations sur la place Bellecour. © Pauline PRIN

19H45 : Le groupe se met en marche vers la Place Bellecour pour faire les premières photos. Coup de chance, cette année la place est recouverte d’œuvres ! Habituellement, c’est surtout autour de la statue de Louis XVI et sur la Grande roue que se concentre l’attention. Mais pas pour cette édition. Des fleurs géantes ont recouvert la place et Fourvière s’illumine en fond. Après quelques clichés, les membres se rassemblent pour faire une photo de groupe, histoire d’avoir un souvenir. Marc se fait chambrer par le groupe parce qu’il a oublié de déclencher le minuteur sur son appareil photo ! « La lumière rouge ne clignote pas, ça n’a pas marché ! »

crédit : Pauline PRIN
Photo de groupe du club photo (MJC Jean Macé) place Bellecour. © Pauline PRIN

20H30 : Direction l’Hôtel Dieu. Les photographes sont un peu déçus de voir que les travaux ne sont pas tout à fait terminés : « C’est moche ces pré-fabriqués, ça gâche la photo ! » Quelques algecos et les derniers échafaudages gâchent un peu la vue du bâtiment, refait à neuf. Le groupe se sépare en deux, certains traversent le pont de la Guillotière pour prendre en photo l’édifice d’en face. Les photographes disposant d’un grand angle tentent de prendre une photo au pied du bâtiment. Pour les autres, il faudra traverser le pont pour avoir le recul nécessaire. Décidément, ils sont téméraires ces photographes !

mde
Cette fois-ci c’est l’Hôtel Dieu qui a toute l’attention des photographes. © Pauline PRIN

20H50 : Direction Place de la République où des poissons volants sont installés. Mais le groupe ne s’attarde pas et rejoint vite la Place des Jacobins. Nous découvrons la fontaine entourée d’un dôme transparent, une grande horloge placée sur le devant. Très vite, les pieds sont posés et les appareils photo bien fixés. Les photographes se laissent entraîner par leur inspiration.

mde
Ça c’est du timing ! Les essais sur les façades de Fourvière, le Palais de justice et Saint-Jean sont en cours. © Pauline PRIN

21H30 : Nous rejoignons les quais de Saône et nous arrivons pile au moment où l’animation est projetée sur Fourvière, le Palais de justice et la Cathédrale Saint-Jean. Des couleurs vives et des reflets dans le fleuve qui mettent l’eau à la bouche du groupe. Mais il faut faire vite, l’animation ne dure que quelques minutes ! C’est le branle-bas de combat, il faut rapidement se positionner et faire ses réglages pour être sûr de capturer l’instant. Certains, arrivés trop tard, râlent d’avoir raté la projection : « C’est saoulant d’attendre dans le froid, on va se les geler en attendant qu’ils la relancent ! ».

22H00 : Nous sommes informés de l’arrivée des journalistes Place des Jacobins. L’animation va être mise en marche, les membres décident de retourner sur leurs pas pour espérer capturer l’œuvre en mouvement. En effet le jeu en valait la chandelle ! Les photographes montrent les clichés qu’ils viennent de prendre, pas peu fiers. 

mde
L’animation de la place des Jacobins est projetée, du pain béni pour les fana de la photo. © Pauline PRIN

Malgré le froid polaire, la sortie de la MJC fût enrichissante. Tous s’en sont donné à coeur joie, certains, habitués à photographier la Fête des Lumières, d’autres pour qui c’était la première fois. L’équipe de Flash a pu rencontrer des photographes de différents niveaux, avec chacun une approche et une technique qui leur est propre. Nous avons discuté avec plusieurs d’entre eux, notamment Éric, amoureux de la Fête des Lumières, qu’il photographie presque chaque année sans faute.

Pauline PRIN

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s